Adacard

FR

EN

NL

Règles du jeu

Télécharger le fichier pdf

Chacun choisi une carte au hasard dans le tas.
Celui qui a la carte avec le numéro le plus élevé commence.

La suite du jeu se fait dans le sens des aiguilles d’une montre. Le tas est mélangé et coupé en deux. La première moitié est posée sur la table, dos vers le haut. C’est le tas commun. L’autre moitié est répartie également entre tous les joueurs. Les cartes en trop rejoignent le tas commun. Chaque joueur pose son tas devant lui, le dos des cartes tourné vers le haut, sans les regarder.

 

Le premier joueur prend alors la première carte de son tas et la pose en jeu. En quelques mots seulement, il doit lancer une histoire en s’inspirant de l’illustration représentée. Attention, le but du jeu est bien d’inventer une histoire, pas de décrire l’image !

 

C’est ensuite le tour du deuxième joueur. Il pioche une carte sur son tas. Si sa couleur principale correspond à la couleur principale ou aux deux couleurs associées (les deux petites pastilles, voir page 2), de la carte précédente il peut la poser en jeu. Sinon il doit piocher la carte du dessus sur le tas commun.

 

Il y a alors deux cas de figure :

- Soit la couleur principale de la carte correspond. Il pose alors sa nouvelle carte sur la carte précédente et peut continuer l’histoire en s’inspirant de l’illustration de sa propre carte. Il garde alors sa première carte en main.

- Soit la couleur principale de la carte piochée ne correspond ni à celle de la carte sur la table, ni à ses couleurs associées. Il garde alors en main ses deux cartes et passe son tour.

C’est ensuite le tour du joueur suivant et ainsi de suite.

Adacard

(a) Numéro de la carte

(b) Illustration

(c) Couleur principale de la carte

(d) Couleurs associées

Chaque tour se déroule donc comme suit :

 

  • Le joueur prend la première carte de son tas (à chaque tour, peu importe le nombre de cartes qu’il tient en main).
  • Si la couleur principale correspond, il met sa carte en jeu.
  • Si la couleur principale ne correspond pas, il pioche une carte sur le tas commun. Il a obtenu une couleur qui correspond ? Il met sa carte en jeu. Sinon, il passe son tour.

Le gagnant est celui qui a terminé son tas le premier, même si le tas commun est encore bien fourni.

Toutefois, pour que sa victoire soit reconnue, il doit trouver une conclusion à l’histoire et commencer sa phrase par “Et c’est ainsi que…”. S’il reste des concurrents qui veulent poursuivre le jeu, ils doivent trouver un rebondissement. Cela ne changera rien à la victoire éclatante de votre adversaire, mais si vous avez une image trop cool, ce serait dommage de vous priver…

 

Il arrive qu’un joueur soit obligé de piocher dans le tas commun. Voici les différents cas :

  • Il n’a pas réussi à poser une carte de la bonne couleur sur la table ;
  • Il n’a pas réussi à continuer l’histoire avec sa carte ;
  • Un joueur a participé à l’histoire d’un autre alors que ce n’était pas à son tour de jouer et/ou que la carte sur table n’était pas la sienne ;
  • Un joueur n’a pas pu s’empêcher de résumer l’histoire pour aider un autre joueur.

Acheter le jeu

Reconnaître les personnages

Larve de coccinelle

Le dos est bleu ? C’est une larve de coccinelle.

Coccinelle

Le dos et les “cheveux” sont rouges ? C’est une coccinelle.

Puceron

Une boule verte avec des yeux ?

C’est un puceron, la nourriture préférée des coccinelles.

Fourmi

Bleu ou marron très foncé ? Certainement une fourmi.

Abeille

Jaune à rayures brunes ?

Une abeille.

Guêpe

Jaune à rayures noires ?

Une guêpe.

Quelques conseils pour bien jouer:

  • N’oubliez pas qu’il ne suffit pas de décrire les cartes, mais que chaque carte doit permettre de poursuivre une histoire. Vous pouvez donc vous inspirer librement de votre illustration.
  • N’hésitez pas à revenir sur ce qui a été dit plusieurs cartes auparavant. Si vous ne perdez pas le fil de l’histoire, cela pourra vous aider à la faire rebondir.
  • Vos cartes sont une base pour laisser courir votre imagination. Ne vous forcez pas à les utiliser au sens strict. Si votre histoire est drôle et ne ferme pas la porte à l’imagination de vos adversaires, ils ne vous tiendront pas rigueur de votre liberté d’interprétation…
  • Si vous êtes nombreux, n’hésitez pas à former des groupes. Il y a plus d’idées dans plusieurs têtes que dans une…

Les couleurs des cartes,
comment ça marche ?

Vous ne pouvez continuer l'histoire de votre adversaire que si une de vos cartes comprend une des couleurs associées à la carte posée sur la table. Comment et pourquoi ces couleurs sont elles définies ?

 

Un petit dessin valant mieux qu'un long discours, voici l'explication toute simple…

 Rouge + Bleu = Mauve

Du rouge (ou du magenta, ici)

+

du bleu

=

du mauve

 Jaune + Bleu = Vert

Du jaune

+

du bleu

=

du vert

Rouge + Jaune = Orange

Du rouge (ou du magenta, ici)

+

du jaune

=

de l'orange

Evidemment, tout cela dépend du dosage des couleurs… Plus il y a du magenta et plus votre orange devient rouge…

 

Voilà donc pourquoi, quand vous avez une carte bleue, vous pouvez soit jouer une carte mauve ou une carte verte. Parce que dans le mauve et le vert… il y a du bleu ! Et c'est pareil pour les autres couleurs…

Acheter le jeu

©Eric Detaille 2016 • All rights reserved